La lutte contre les logements vides avance !

20170626_082330Les avocats du cabinet sont régulièrement frappés par l’importance d’un logement stable et sain dans les problématiques que rencontrent leurs clients (pauvreté, situation familiale difficile, délinquance, problème de titre de séjour,…). D’innombrables logements sont inoccupés ou laissés à l’abandon à Bruxelles : cette situation est inacceptable au regard du nombre de personnes ayant du mal à trouver un logement à un prix abordable.

Depuis quelques années, le Code bruxellois du logement permet aux autorités administratives (et en particulier aux communes) ou aux associations agréées de convoquer un propriétaire devant le Tribunal pour qu’il soit condamné à faire occuper son logement sous peine d’astreinte. Les propriétaires visés sont évidemment ceux qui laissent volontairement leur bien à l’abandon.

Cette disposition légale commence enfin à être utilisée, et permet de contraindre des propriétaires à rentabiliser leur bien. Le Cabinet est fier d’avoir participé une procédure de ce type, et se réjouit que d’autres voient aujourd’hui le jour pour lancer un message clair aux propriétaires bruxellois : le logement est un bien de première nécessité sur lequel on ne peut spéculer indéfiniment.