Comité d’accompagnement

Pour nous soutenir dans notre projet, nous avons décidé de nous entourer d’un « Comité d’accompagnement » composé à la fois de juristes issus du monde académique spécialisé dans l’un ou l’autre domaine attelant aux droits fondamentaux (droit au logement, droits humains dans le cadre de conflits armés,…) et d’acteurs du monde associatif ou public en contact étroit avec la précarité. Notre Comité accueille aussi un des membres fondateurs du Cabinet, assumant depuis quelques années d’autres responsabilités professionnelles. Le Comité nous soutient ponctuellement dans la mise en œuvre de nos engagements. Il se réunit pour discuter de notre rapport d’activité annuel et nous aider à penser la manière dont nous pouvons améliorer la qualité de notre travail de même que la cohérence entre notre idéal et notre pratique quotidienne.

Le travail de réflexion mené avec le Comité d’accompagnement nous permettra, à partir de notre travail au quotidien, de mieux décoder, puis dénoncer, les failles sociétales et les déficits de notre système juridique. Nous avons déjà pu apprécier l’apport essentiel de certains membres du Comité, dans le cadre de causes que nous traitons.

Les Membres Du Comité

Du monde académique

Nicolas BERNARD, Professeur aux Facultés Universitaires St-Louis

Docteur en droit et licencié en philosophie, Nicolas Bernard est professeur aux Facultés universitaires Saint-Louis. Ancien président du Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat (RBDH), il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles sur les ressorts de la précarité sociale et, plus spécifiquement, sur le droit au logement.

Eric DAVID, Professeur à l’Université libre de Bruxelles

Directeur du Diplôme d’études spécialisées en droit international et Président du Centre de droit international de l’ULB, Eric David enseigne le droit international public, le droit des organisations internationales, le droit pénal international et le droit des conflits armés. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur ces domaines.

Emmanuelle NERAUDAU, Avocat chargée d’enseignement à l’Université de Nantes 

Docteur en droit public (Paris XI), Emmanuelle Néraudau exerce en tant qu’avocat depuis 2007 en France dans ses domaines de recherche : droit d’asile, droit des étrangers, droits européens. Inscrite au Barreau de Bruxelles durant cinq années, elle a intégré le Cabinet du Quartier des Libertés, avant de regagner le Barreau de Nantes (2014). Elle est membre de l’équipe de recherche Droits européens des migrations (UCL) et chargée d’enseignement à l’Université de Nantes. Elle intervient et publie dans ces domaines (cf. liste de ses publications).

 

Du monde associatif

Dominique GOBERT, travailleur social en matière de droits sociaux

Dominique Gobert a travaillé en première ligne à Solidarités Nouvelles pendant 20 ans sur l’articulation des « droits de la dernière chance » (allocations familiales, aide sociale,…). Elle a rejoint le groupe « Maintien aux énergies » en 1983, a un mandat au sein de la conférence des Présidents de CPAS depuis 2003 et a co-fondé le GREPA.

Elle a également travaillé au CPAS de Bruxelles sur l’articulation entre les différents services et travaille aujourd’hui temporairement au CPAS de Schaerbeek sur les questions d’énergie.

Jean-Michel SOREL, coordinateur de terrain à la commune de Sain-Josse-Ten-Noode.

Formé à la Communication Efficace suivant Th. Gordon, médiateur généraliste, Jean-Michel SOREL est coordinateur du projet « La Maraude », dont il est à l’origine. Ce projet, soutenu par la commune de Saint-Josse et son Service de Prévention, est une cellule de terrain d’aide, d’écoute et d’accompagnement de première ligne, au contact des « gens de la rue » (les sans abri, les sans papiers, les illégaux, les sans toits, les sans droits…). Ce projet, qui ne cesse de se développer depuis sa création en 2005, a actuellement trois volets: social, médical et juridique.

Les travailleurs de la Maraude ont comme démarche d’aller vers les habitants de la rue plutôt que de les accueillir en un lieu déterminé que, souvent, ils n’atteignent pas. Par cette optique bien particulière, ils touchent un public laissé à lui-même et particulièrement isolé.

Marie WASTCHENKOResponsable de la Section CPAS de l’Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale (AVCB)

Licenciée en droit, Marie Wastchenko a commencé sa vie professionnelle comme avocate au Barreau de Bruxelles. Peu après la fin de son stage, elle est partie travailler à l’Association de la ville et des communes de la Région de Bruxelles-Capitale, où elle a exercé la fonction de Secrétaire de la Section CPAS pendant 9 ans.

Souhaitant se rapprocher du terrain, elle a rejoint en octobre 2009 l’asbl Convivence en qualité de co-directrice. L’asbl Convivence est reconnue et subsidiée par la Région de Bruxelles Capitale comme association œuvrant à l’insertion par le logement et est membre du Réseau Habitat. Elle offre des aides et un soutien tant aux locataires qu’aux propriétaires via de l’information, un accompagnement social, des conseils techniques, etc. Son action vise à lutter contre l’insalubrité et à soutenir les locataires à obtenir et à conserver un logement en bon état dont le loyer soit abordable. L’asbl Convivence fait partie des associations fondatrices de l’asbl “CLTB” et participle aux projets-pilotes “CLT” (Community Land Trust) lancés à Bruxelles dès 2010.

Après 5 années sur le terrain où elle s’est consacrée à la coordination et au suivi des différents projets de l’asbl Convivence, Marie Wastchenko a repris sa fonction de responsable de la Section CPAS de l’AVCB et se consacre à nouveau depuis fin 2014 à la défense des intérêts et au soutien des 19 CPAS bruxellois. Avec un regard nouveau et l’atout d’une belle expérience sur le terrain.

Bert DE BOCK, travailleur social de rue

Licencié en philosophie, Bert DE BOCK est travailleur social de rue auprès des prostitués masculins (2003-2008) pour le projet ADZON, puis des personnes sans abri depuis 2008 pour l’asbl Diogènes (http://diogenes.wikeo.be). Depuis 2009, il coordonne également le Collectif les Morts de la Rue Bruxellois (www.mortsdelarue.brussels – www.straatdoden.brussels). Bert est par ailleurs membre fondateur, en 2009, et président depuis 2010 de l’Asbl Alias, seul projet bruxellois destiné au public cible des hommes prostitués (www.alias-bru.be).

– Anciens membres du Comité d’accompagnement – 

Nous avons eu le plaisir de compter, dans le passé, les membres actifs suivants du Comité d’accompagnement :

– Olivier De Schutter, Professeur à l’UCL de droit international des droits de l’Homme, et expert du Comité des Nations Unies sur les droits économiques, sociaux et culturels.

– Marie-Noëlle De Schoutheete, ex-directrice de l’asbl Convivial

– Didier Ketels, directeur de l’asbl Droits Quotidiens

– Victoria VIDEGAIN, créatrice du service de Justice de proximité de la Commune de Saint-Gilles.
Nous les remercions très vivement pour la vivacité des échanges et les nombreux conseils prodigués